Abbaye de Boulaur : structuration et développement des activités (32)

Le comité de pilotage de lancement s’est tenu le 8 juillet 2019 pour un accompagnement ADEPFO visant à structurer et organiser le projet pluriannuel mené par la communauté de l’abbaye de Boulaur.

32366 3Le comité de pilotage était présidé par M. Jean-Louis GUILHAUMON, Conseiller régional Occitanie et a rassemblé une trentaine de personnes, dont les 9 sœurs stagiaires de l’accompagnement, chacune exerçant une fonction au niveau des activités de l’abbaye.

L’abbaye de Boulaur, à 15 mn de Gimont, sur le Pays Portes de Gascogne, est une abbaye cistercienne du XIIème siècle inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques. Elle rassemble 25 sœurs dont la vie monastique est basée sur la Règle de Vie de Saint-Benoît, « Prie et Travaille ». La communauté entretient et fait vivre le monastère grâce à une exploitation agricole produisant du fromage et des confitures, commercialisés essentiellement dans la boutique créée sur le site de l’abbaye. Ces activités représentent 13 emplois Equivalents Temps Pleins. Ces activités sont complétées par des visites guidées de l’abbaye gratuites (7 000 personnes accueillies par an), une activité d’hôtellerie monastique (participation libre), l’organisation de chantiers de rénovation et d’accueil de jeunes.

La communauté a créé en mars 2019 l’association « Une grange cistercienne pour le XXIème siècle » afin de porter un important projet de développement de 2019 à 2021/2025.

Ce projet repose sur une refonte de l’exploitation agricole avec une forte augmentation des productions et donc la nécessité de vendre davantage, à moyens humains égaux et dans le respect des valeurs portées par la communauté. Une réflexion sur le repositionnement des activités liées à l’exploitation agricole (boutique, hôtellerie/tourisme, équipements nécessaires à l’accueil du public, mise en place de nouvelles activités autour de la transmission de savoir-faire artisanaux…) est nécessaire afin d’assurer la viabilité économique des activités.

L’accompagnement ADEPFO va être mené dans ces objectifs. Le comité de pilotage a assuré l’abbaye de son soutien et contribuera à la réussite du projet. Le comité de pilotage final, prévu en décembre 2019, présentera de nouvelles stratégies de développement et un plan d’action opérationnel.

32366 132366 2

Le comité de pilotage était présidé par M. Jean-Louis GUILHAUMON, Conseiller régional Occitanie, accompagné de Mme Fatma ADDA, Conseillère régionale Occitanie, de Sœur Emmanuelle, sœur abbesse de l'abbaye de Boulaur, de Mme Françoise CAZALÉ, conseillère départementale du Gers, de M. Jean-Pierre SALERS, Conseiller départemental du Gers, des représentants de différentes structures départementales et locales (Conseil régional, CDT Destination Gers, Chambre de Métiers, CCI, CAUE, Chambre d'agriculture, Pays Portes de Gascogne, CC et Office de tourisme Arrats-Gimone), de l'architecte et de la paysagiste et de 9 soeurs de la communauté, stagiaires de l'accompagnement ADEPFO et de Hélène GAULIER, pilote éducatif.

Née en 1981, l'ADEPFO a mis en place dans les Pyrénées un système innovant de formation-développemen sous forme d'un accompagnement aux porteurs de projet avec un appui technique, pédagogique et financier d'une part, et d'autre part le soutien d'acteurs territoriaux via la constitution d'un Comité de Pilotage.

Cette formation non-diplômante consiste à accompagner les porteurs de projet tout au long de la création de leur activité, en les aidant dans la définition de leur projet et de leurs besoins, ainsi que dans le choix de leurs formations et des recherches de financement.

Pour cela, un conseiller en Formation-Développement (ou pilote éducatif) va évaluer les chances de réussite du projet et vérifier sa conformité avec les politiques plus générales de l'Europe, de la France et de la Région concernée. Le conseiller va rechercher ensuite dans la micro-région des personnes représentatives, regroupées au sein d'un Comité de Pilotage ou Groupe d'Appui au projet, qui soutiendront le projet et lui confèreront sa légitimité territoriale favorisant une meilleure insertion locale.

Il détermine les compétences nouvelles à acquérir et effectue un travail complet d'ingénierie (pédagogique et financière). Il choisit ensuite les consutlants-formateurs adaptés au projet.

Ces formations permettent d'implanter des activités totalement en adéquation avec le tissu économique local, d'où l'intérêt d'en étudier les contenus, afin d'en faire ressortir une première caractérisation des activités dans le massif pyrénéen.