36ème Congrès de l'ANEM

A l’occasion du 36ème congrès de l’ANEM (Association Nationale des Élus de Montagne) qui s'est déroulé les 15 et 16 octobre à Corte, Joël GIRAUD, Secrétaire d'État chargé de la Ruralité auprès de la Ministre de la Cohésion des Territoires, est revenu sur les programmes en faveur de la montagne.

Il a rappelé l’importance des territoires et de son intérêt pour la mise en œuvre rapide des 181 mesures de l’agenda rural voté par le Parlement rural. Il a assuré que le Plan de relance en montagne passerait par les contrats de ruralité, dont le critère principal serait désormais la centralité du territoire, ceci afin que les financements profitent à ceux qui en ont le plus besoin et non seulement à ceux qui peuvent en assurer l’ingénierie. Afin de renforcer l’ingénierie dans les territoires qui en auraient besoin, il a insisté sur le rôle de l’Agence Nationale de Cohésion des Territoires, en lien direct avec les Préfets.

Il a par ailleurs souligné l’importance du développement de l’offre numérique pour désenclaver les territoires isolés. Lors du premier confinement, de nombreux français avaient montré de l’intérêt pour la ruralité et la montagne. Les infrastructures en place avaient largement contribué au télétravail, aux réunions en visioconférence et à la télémédecine. La couverture en 4G et 5G est également une opportunité pour les entreprises, pour les stations de ski et plus généralement pour le développement touristique et industriel.

Enfin, compte tenu de la spécificité de la montagne dans la ruralité, il a annoncé la nomination d’un conseiller spécifique Montagne et Tourisme au sein du Ministère de la Cohésion des Territoires, Nicolas Evrard, Maire de Servoz, membre de la Commission Europe de l’Association des Maires de France et Président du groupe de travail international du Comité de Massif des Alpes. L’ADEPFO a travaillé avec lui à plusieurs reprises.

 

ANEM 1

ANEM 2

Jeanine DUBIÉ, Députée des Hautes-Pyrénées et nouvelle Présidente de l'ANEM, Joël GIRAUD, Secrétaire d'État chargé de la ruralité après de la Ministre de la Cohésion des Territoires.

Née en 1981, l'ADEPFO a mis en place dans les Pyrénées un système innovant de formation-développemen sous forme d'un accompagnement aux porteurs de projet avec un appui technique, pédagogique et financier d'une part, et d'autre part le soutien d'acteurs territoriaux via la constitution d'un Comité de Pilotage.

Cette formation non-diplômante consiste à accompagner les porteurs de projet tout au long de la création de leur activité, en les aidant dans la définition de leur projet et de leurs besoins, ainsi que dans le choix de leurs formations et des recherches de financement.

Pour cela, un conseiller en Formation-Développement (ou pilote éducatif) va évaluer les chances de réussite du projet et vérifier sa conformité avec les politiques plus générales de l'Europe, de la France et de la Région concernée. Le conseiller va rechercher ensuite dans la micro-région des personnes représentatives, regroupées au sein d'un Comité de Pilotage ou Groupe d'Appui au projet, qui soutiendront le projet et lui confèreront sa légitimité territoriale favorisant une meilleure insertion locale.

Il détermine les compétences nouvelles à acquérir et effectue un travail complet d'ingénierie (pédagogique et financière). Il choisit ensuite les consutlants-formateurs adaptés au projet.

Ces formations permettent d'implanter des activités totalement en adéquation avec le tissu économique local, d'où l'intérêt d'en étudier les contenus, afin d'en faire ressortir une première caractérisation des activités dans le massif pyrénéen.